Séminaire, Nouveaux Paradigmes de l’Archives. Séance 3 : Permanence des missions et nouvelles techniques de la preuve.

Séance 3 – Mercredi 22 mai, 10h00-12h30 Amphithéâtre Abbé Grégoire

Cnam Paris, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris

télécharger le plan d’accès

Permanence des missions et nouvelles techniques de la preuve.

 

A l’heure du numérique et de ses réseaux, l’authenticité du document, la fiabilité de ses copies, qui constituent la preuve par l’original réinterrogent ce qui fait autorité.

La technologie Blockchain qui représente une nouvelle manière d’administrer la preuve est un modèle de désintermédiation décentralisée reposant sur un protocole de cryptographie et qui permet à des organisations autonomes distribuées de réaliser des transactions infalsifiables. La blockchain est un réseau ouvert et décentralisé. Cette décentralisation qui repose sur la confiance est susceptible de poser des problèmes d’autorité lorsque des conflits surviennent, par exemple au sujet des contenus illégaux ou mettant en danger la vie privée des individus. Une gouvernance de la blockchain est donc indispensable avant d’envisager sa mise en place. Quel retour d’expérience au sein des Archives ?

La question de l’articulation de cette technologie avec la stratégie d’archivage de l’Etat sera posée. Le séminaire examinera comment s’établit la confiance dans la sphère publique, depuis le processus d’authentification de la décision politique, jusqu’à la fiabilisation de l’information administrative, au long des opérations d’organisation, de sélection et de transfert et de réutilisation des objets à archiver.

Comment garantir une base documentaire et informationnelle de qualité pour appuyer la prise de décision administrative ? Quels sont les besoins qui caractérisent les différents groupes d’utilisateurs, au-delà du trio initial « administration, citoyen, chercheur » ? Ces interrogations, bien que d’ordre technique, ont des incidences sur les conditions de la transmission d’informations de référence et sur l’exercice de la citoyenneté face au développement l’e-administration.

Participants

  • Evelyne Broudoux, Chercheuse au Dicen-IDF, introduction scientifique : « Ce qui fait autorité dans la blockchain. »
  • Antoine Meissonnier, Conservateur du patrimoine, Chef du service des archives du ministère de la Justice)
  • Klara Sok, doctorante au Dicen-IDF, Cnam Paris (thème de la thèse : La technologie blockchain et les évolutions de l’intermédiation : intermédiation, désintermédiation, réintermédiation) .

Animation : Evelyne Broudoux et Françoise Lemaire

Des récits en tension ? Les récits de vie entre intégration et exclusion

Le 13 juin 2018 de 19h00 à 20h30 , nous serons au Musée National de l’histoire de l’Immigration pour parler de récits de vie, d’intégration et bien sûr d’Issu.e.s de femmes.

CNAM / MUSÉE NATIONAL DE L’HISTOIRE DE L’IMMIGRATION / MIGRATIONS, ASILE, EXIL

Des récits en tension ? Les récits de vie entre intégration et exclusion

Avec Marianne Amar, cheffe du département de la recherche, Musée national de l’histoire de l’immigration, Claire Scopsi, enseignante chercheure au laboratoire Dicen-Cnam, et Mohammed Mbougar Sarr, Lauréat 2018 du prix littéraire de la Porte Dorée pour son roman Silence du chœur (Présence Africaine éditions)

puce de liste manuelle (fleche) Entrée sur inscription gratuite : monika.marczuk@palais-portedoree.fr

« Comment le récit de vie peut servir à l’intégration et à renforcer la cohésion sociale ? Dire sa vie dans le cadre des procédures administratives : une source d’exclusion ? Le rôle des interprètes et des écrivains publics sera questionné, comme les expériences vécues par les migrants eux-mêmes, comme la manière dont ces récits participent aussi à la constitution de mémoires et d’un patrimoine sur l’immigration. »

Continuer la lecture

journée internationale au Cnam : Quelles plateformes numériques pour la collecte et la valorisation des mémoires, de la culture et du patrimoine?

photo biennale Venise 2016

21 septembre 2017

Au Conservatoire National des Arts et Métiers

292 rue Saint Martin -75003 Paris

Amphithéâtre Jean Fourastié

Entrée libre sur inscription par mail à envoyer à  : claire.scopsi@lecnam.net

Logo du conseil régional d'Ile de FranceLogo Dicen-idfLogo CnamLogo de l'association Italia in ReteLogo de l'association Les jardins numériques

 

Réunir des documents numérisés, audiovisuels ou iconographiques et enregistrer des témoignages pour rendre compte du passé, valoriser un patrimoine bâti ou immatériel, promouvoir les savoir-faire et les valeurs d’une entreprise ou d’une institution est une pratique aujourd’hui courante

Il existe une véritable demande sociale de ces mémoires  et un réel débouché économique pour ces recueils de témoignages du passé, mais il n’existe pas d’offre technologique intégrée permettant d’organiser, de classifier, et de publier ces recueils sur le web  sous forme de parcours 3D, de web-documentaires, d’expositions, diffusées ou de les intégrer en réalité augmentée à des visites de lieux, et de développer la participation des visiteurs à l’enrichissement et l’annotation de ces collectes multimedia. II n’y  a pas de solution entre le « bricolage » à l’aide des cms standards (Spip, Joomla ou WordPress, imparfaitement adaptés, et les systèmes développés sur-mesure et non réutilisables.

Nous proposons dans cette journée de faire dialoguer les praticiens des collectes de mémoires, les chercheurs en humanités numériques et les sociétés de développement du numérique et du multimedia, pour poser l’état de l’art international dans le domaine de la modélisation du patrimoine mémoriel, les plateformes participatives et les expositions multimedia afin de susciter des partenariats pour le montage de projets de développement d’une plateforme intégrée.

VOIR LES INTERVENANTS. Continuer la lecture

Save the date ! « Le patrimoine historique des entreprises : une nécessité à l’ère numérique »

Journée d’étude –
« Le patrimoine historique des entreprises : une nécessité à l’ère numérique »
18 mai 2017
 Lieu : Apprentis d’Auteuil, 40 rue Jean de la Fontaine, 75016 Paris
La section des archivistes d’entreprises et du secteur privé de l’Association des archivistes français, organise le 18 mai 2017 une journée d’étude intitulée « Le patrimoine historique des entreprises : une nécessité à l’ère numérique».

Continuer la lecture

Séminaire Fab’mem 15 novembre, les archives sonores à l’heure des digital humanities».

Logo Dicen-idf               Logo Cnam

Le Dicen-idf  Cnam Paris (EA 7339) a le plaisir de vous annoncer la reprise en 2016-2017 du séminaire fabriques de mémoires (fab’mem) consacré aux méthodes et techniques des collectes de mémoires à l’ère numérique.

1ère séance   : Le mardi 15 novembre 2016,  16h30-18h30

Au Conservatoire des Arts et Métiers, studio de cours 17.1.08  (accès 17, 1e étage)

292 rue Saint – Martin – 75003 Paris, M°Réaumur-Sébastopol

Accès libre, merci de confirmer votre inscription à : claire.scopsi@lecnam.net

 

Invitée : Sabine Loupien (Documentaliste de l’audiovisuel et doctorante en Sciences de l’information et de la communication au Laboratoire Paragraphe de l’Université Paris 8- Vincennes Saint-Denis

« Bibliothéconomie des archives audiovisuelles : les archives sonores à l’heure des digital humanities».

À l’heure de l’expansion des humanités numériques en bibliothèque, les archives sonores inédites qu’il s’agisse de corpus d’ethnomusicologie, de linguistique, d’histoire ou de dialectologie font l’objet de nombreux programmes de conservation et de diffusion. De Telemeta à Gallica en passant par Europeana Sounds et Cocoon, les plateformes de diffusion sont aujourd’hui multiples. Parallèlement, les grandes institutions s’équipent de systèmes d’archives numériques pérennes fondées sur le modèle OAIS comme PAC pour le CINES, ou SPAR pour la BnF. Mais dans le processus de conversion numérique, comment conserver la démarche intellectuelle des collecteurs à l’origine de leur création, comment numériser, pérenniser, mutualiser et transmettre les archives sonores inédites tout en conservant la spécificité de chaque fonds, de chaque pièce ? En s’appuyant sur l’exemple de fonds pluri media anciens, Sabine Loupien propose des méthodes d’analyse et de représentation graphique des structures logiques des fonds patrimoniaux permettant la construction d’arborescences pour l’encodage et le versement dans un système d’archivage à long terme.